FERANT G., L’intimité avec Dieu

mardi 6 mai 2014
par  Alain Mattheeuws

FERANT G., L’intimité avec Dieu, coll. Les Petits traités spirituels, Nouan-le-fuzelier, Béatitudes, 2012, 11 x 17, 110.

Parler d’intimité, c’est rendre compte d’une présence de Dieu à nous et réciproquement. Quelles sont les expériences qui la nomment ? Quels sont les langages qui nous permettent de communier avec Dieu et d’attester cette communion ? « C’est l’Esprit Saint qui nous transforme en intimes de Dieu » (p.14). Cette intimité est-elle amitié, amour, filialité, fraternité ? Est-elle pratique de l’oraison ou celle de la louange ? Ce livret ne répond pas à toutes les questions, mais il nous donne des pistes sérieuses à travers l’Ecriture et la tradition du Carmel. Il s’agit de déclarer sa foi et son amour pour Dieu à la manière d’Elie, puis de se laisser purifier et aimer comme l’exprime le Cantique des Cantiques. Enfin, il faut garder une oreille attentive pour « écouter » la voix du Seigneur qui parle dans le désert à ceux qu’il aime comme le prophète Osée.
Les approches bibliques sont belles, limitées pourtant à l’Ancien Testament, symboliquement bien décrites et fort accessibles à la lecture et à la méditation. La présentation synthétique de la dynamique du Cantique est magnifique de simplicité et de beauté. Elle s’inspire d’une tradition francophone solide (Bl. Arminjon, J.-Cl. Sagnes). Ce livret est pédagogique et profond : il fait du bien et aide le lecteur à la fois à entrer en soi et à y trouver la source de sa condition de créature. Il reste ensuite à chercher encore et toujours cette volonté divine pour la faire et lui rendre gloire dans l’histoire. Les exercices spirituels de saint Ignace pourraient être une aide complémentaire dans ce sens.

Alain Mattheeuws, s.J., dans NRT 136/2 p.332