COLLIN THIBAUD, Divorcés remariés. L’Eglise va-t-elle (enfin) évoluer ?

dimanche 14 février 2016
par  Alain Mattheeuws

COLLIN THIBAUD, Divorcés remariés. L’Eglise va-t-elle (enfin) évoluer ? Paris ? Desclée de Brouwer, 2014, dans NRT 138 n°1 (2016) 145.
La question délicate est posée dans le titre : elle est au cœur de la réflexion théologique et des débats synodaux actuels. Philosophe et écrivain, l’auteur nous aide à cerner les enjeux. Son approche est pédagogique et permet à chacun d’éviter les simplismes (c.1). Il rend compte des souffrances et des profondes questions posées à l’Eglise via cette thématique. Le chapitre sur la méthode (c.2) est décisif pour montrer la complexité de la réflexion ecclésiale qui doit être « inculturée » et en même temps ne peut pas « penser en-dehors de son identité ». Le statut du droit canonique (c.3) est bien rendu : il ouvrira certainement les horizons des lecteurs. Une belle information sur la pratique orthodoxe est offerte : ce n’est pas certainement pas la panacée universelle pour les occidentaux (c.4). La présentation de la loi morale (c.5) est précieuse : elle gagnerait à s’enraciner plus profondément dans l’Ecriture sainte. Mais les deux derniers chapitres sur la théologie de la sexualité et les questions pastorales donnent à penser et nous révèlent les enjeux principaux : la beauté de la sexualité humaine au sein d’un sacrement incontournable pour l’Eglise (c.6) et le lien à articuler entre la grâce et la « gradualité » de nos cheminements humains et chrétiens (c.7). Si on veut penser et participer à l’évolution de la doctrine pastorale de l’Eglise, il ne faut certainement pas penser suivant le mode de la « tabula rasa » ni d’une épistémologie rationaliste ! Notre culture et notre intelligence sont aussi à évangéliser pour affronter les enjeux internes à l’Eglise. Excellente lecture pour tout chrétien cultivé et désireux de réfléchir paisiblement en profondeur.

A. Mattheeuws s.J.


Documents joints

Word - 15.2 ko
Word - 15.2 ko